À propos

Pourquoi ce blog Boris Reviews ?

Pour constituer un marque page ou aide-mémoire numérique — comme il en existe des millions — destiné à enrichir mes réflexions et recherches sur mes sujets de prédilection (manifestations de la culture des temps, nouveaux usages et technologies, limites et valeurs des digital natives). Je l’ai rendu public car je souhaite au fil du temps pouvoir y apporter certaines contributions et échanges et mis sur ce site sans devoir dépendre d’un réseau social en particulier. — Boris Noyet

Présentation

Ma formation tout d’abord. Elle se caractérise par un double cursus, à la fois technique (Mastère en design et communication numérique) et universitaire (grade Master en sciences de l’éducation, spécialité enseignement du fait religieux et des spiritualités). C’est notamment cette spécificité qui fait que je travaille à l’heure actuelle dans le domaine de la RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) et plus particulièrement sur des projets liés à l’innovation sociétale.

Mes thèmes de prédilection? Les valeurs et les limites de nos contemporains – notamment ceux qu’on appelle les digital natives (~18-35 ans). Par exemple cela revient à nous interroger sur la façon dont les nouvelles technologies changent notre rapport à nous-même, aux autres et au monde…  et de fait questionner le statut de la transmission et de l’éducation aujourd’hui, mais aussi le rapport de l’homme à sa dimension spirituelle — avec ou sans dieu(x). J’ai d’ailleurs soutenu en 2015 un mémoire intitulé Les digital natives et Évagre Le Pontique – Esquisse d’une réflexion sur la catégorie d’enfermement.

Qu’en ai-je compris ? Une première chose : en me formant à l’université, j’ai été frappé par la richesse et la densité d’une certaine tradition académique. Et j’ai ainsi réalisé que l’horizon imaginatif et créatif de ceux qu’on appelle digital natives ou millenials — dont je fais partie — était relativement rétréci, c’est-à-dire pauvre en monde ; voici pour les limites. Sur le plan des valeurs, notre génération possède en elle un formidable désir de rencontres, d’échanges et de réalisations personnelles, le tout dynamisé par une quête de sens avérée. Faire ce double constat est, d’une part, salutaire car il permet de nous sortir de nos fausses illusions, mais aussi “espérant” dans la mesure où il donne confiance en nos capacités à transformer le monde qui nous a été transmis.

 

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑